8 janvier 2018

Un fléchissement dans la création d’emplois au 3ème trimestre 2017 en Franche-Comté

Bien que la Franche-Comté soit créatrice d’emplois au troisième trimestre 2017, la progression est moins forte que les deux trimestres précédents : + 0,2 %, correspondant à + 530 postes, après + 0,5 % au deuxième trimestre et + 0,4 % au premier trimestre 2017.
En Franche-Comté, le maintien de l’emploi est à mettre au profit de l’intérim (+ 7,8 %). La surprise provient du repli de l’emploi permanent (- 0,3 %) après trois trimestres de hausse.
L’industrie est à nouveau en difficulté mais c’est surtout la construction que l’on croyait sortie d’affaire depuis un semestre, qui subit une nouvelle baisse au niveau des emplois. Le tertiaire hors intérim est plus à la peine qu’auparavant malgré le raffermissement de la consommation des ménages. Il créé cependant de l’emploi.
Sur un an, la Franche-Comté gagne 1,7 % d’effectifs, soit 4 785 salariés en plus pour s’établir à 280 175 emplois.

Des situations inégales selon les secteurs d’activité

L’intérim est le seul secteur créateur d ‘emplois avec 1420 postes supplémentaires. Et pour cause, le commerce et les services hors intérim, sont tous deux en diminution chacun de 0,2 % ce trimestre, après une année marquée sous le signe de la croissance.
Par ailleurs, la construction perd à nouveau des postes avec une diminution de - 0,3 % (- 55 postes), tandis que l’industrie chute à nouveau (- 0,6 % ; - 510 postes) après un trimestre de hausse.

Un salaire moyen par tête qui s’améliore doucement

Ce trimestre, le salaire moyen par tête s’établit à 2 267 € en Franche-Comté, contre 2 557 € au niveau national, soit une évolution de + 2,1 % sur un an. Ce dernier étant soutenu par les hausses salariales.
Les prix à la consommation, quant à eux, se stabilisent ce trimestre et augmentent de 1,0 % sur un an.

Gray et Pontarlier : deux zones d’emplois particulièrement dynamiques

Pontarlier termine l’année sur une dynamique positive, enregistrant la plus forte hausse d’effectifs sur l’année (+ 3,7 %). L’intérim, en progression de 22 %, l’industrie (+ 2,4 % ; 60 postes) et le commerce (+ 2 % ; 60 postes) participent à cette hausse alors que de son côté la construction chute (- 0,4 %).
La zone de Gray quant à elle, enregistre une progression de l’emploi de 2,6 %. L’intérim y est également le secteur porteur avec + 41,5 %, secondé par la construction (+ 8,3 %). Cependant, le commerce (- 4,9 %) et dans une moindre mesure les autres services hors intérim (- 0,5 %) sont dans un cycle de destruction. L’industrie, elle, tend également dans la même direction mais dans une moindre mesure (- 1,2 %).

Lons-le-Saunier : la seule zone franc-comtoise en déclin

La zone de Lons-le-Saunier est la seule zone en déficit (- 0,4 %). C’est donc logiquement la seule zone où l’intérim est en baisse sur l’année (- 5 %) alors qu’ailleurs celui-ci est un moteur important dans la création d’emplois. Les services hors intérim (- 1,2 %) et la construction (- 0,8 %) perdent des postes que le commerce (+ 0,9 % ; + 50 postes) et surtout l’industrie (+ 0,8 % ; + 65 postes) n’arrivent pas à compenser.

Contact presse

Vincent Verdot
presse-franche-comte@urssaf.fr

Voir le communiqué de presse.