17 avril 2018

Une progression supérieure à celle du national au 4ème trimestre 2017 en Franche-Comté

L’emploi salarié en Franche-Comté progresse de +0,6 % ce trimestre permettant à la région Bourgogne Franche-Comté d’afficher une progression de +0,2 %.

Cette progression est plus forte que les deux trimestres précédents : +0,3 % au troisième trimestre et +0,5 % au deuxième trimestre 2017. Elle est par ailleurs plus soutenue que celle de la France dont la hausse atteint +0,4%.

En Franche-Comté, le maintien de l’emploi est à mettre surtout au profit de l’intérim (+3,6 %). Hormis le ralentissement du trimestre dernier, l’emploi permanent a progressé le reste de l’année et contribué à la hausse générale.

L’industrie voit son effectif d’emplois permanents augmenter. On peut y déceler un regain de confiance de la part des dirigeants du secteur qui avaient pris l’habitude d’avoir recours à l’intérim. La construction, excepté l’accroc au trimestre précédent s’inscrit dans une dynamique de hausse sur l’année. Le tertiaire hors intérim crée de l’emploi +0,5 % au 4ème trimestre 2017.

Sur un an, la Franche-Comté gagne 1,7 % d’effectifs, soit 4 845 salariés en plus pour s’établir à 281 685 salariés.

Des situations inégales selon les secteurs d’activité

Le commerce ne crée plus d’emplois depuis deux trimestres (ce trimestre : -0,2 % ; -65 postes) alors qu’il était porteur depuis fin 2016. Cette évolution ne suit pas la tendance nationale où les effectifs continuent d’augmenter.

L’intérim avec les services (hors intérim) sont les deux grands secteurs créateurs d‘emplois ce trimestre avec respectivement 700 et 580 postes supplémentaires, et sur l’année 2017 respectivement + 1 250 et + 3 395 postes.

Par ailleurs, la reprise dans la construction se confirme en cette fin l’année avec une progression de +0,2 % (+30 postes), soit 135 postes créés sur l’année 2017.
Le dernier trimestre est à nouveau prometteur pour l’industrie (+0,6 % ; +445 postes) après un trimestre de baisse. Il finit l’année avec un solde de +105 postes.

Un salaire moyen par tête qui s’améliore doucement

Ce trimestre, le salaire moyen par tête s’établit à 2 287 € en Franche-Comté, contre 2 592 € au niveau national, soit une évolution de +2,1 % sur un an. Ce dernier étant soutenu par les hausses salariales.

En comparaison, les prix à la consommation de l’ensemble des ménages, quant à eux, augmentent de 0,5 % sur le trimestre et de 1,2 % sur un an.

Deux zones d’emplois particulièrement dynamiques

Pontarlier enregistre la plus forte hausse d’effectifs sur l’année (+3,5 %). Tous les secteurs d’activité sont en progression, notamment les autres services (+3,6 % ; +150 postes), l’intérim (+13,8 % ; +70 postes) et l’hôtellerie-restauration (+11,2 % ; +95 postes). Les autres secteurs progressent mais dans de moindres mesures (entre 15 et 65 postes).

L’emploi dans la zone Dole progresse de 3,2 %. L’intérim et l’industrie sont les principaux secteurs créateurs d’emploi (+160 postes pour chaque secteur). Les autres secteurs contribuent à la hausse mais plus modestement (entre 10 et 70 postes).

Une zone toujours fortement touchée : Morteau

La zone de Morteau est la zone en recul (-1,3 %). Seuls l’intérim et le commerce créent des postes sur l’année (respectivement +50 et +30 postes), mais cela ne suffit pas à contrebalancer les pertes dans les autres secteurs, particulièrement les autres services (-3,5 % ; -85 postes), l’industrie (-2,5 % ; -65 postes) et la construction (-3,9 % ; -35 postes).

Voir le communiqué de presse.